Chargement...
Habitation Beausoleil, Saint-Claude, Guadeloupe
Monuments et lieux commémoratifs

Habitation Beausoleil, Saint-Claude, Guadeloupe

Adresse
Section Montéran, 97120 Saint-Claude
Téléphone
05 90 26 01 62
Partager 

L'HABITATION BEAUSOLEIL

Saint-Claude, Guadeloupe


Une histoire
L'origine de l’habitation n’est pas précisément connue. Elle semble appartenir à la famille de Montéran depuis le dernier quart du XVIIe siècle. Un centaine d’esclaves travaillent alors à son exploitation.
En 1755, Antoine Le Pelletier en hérite par son parrain M. Bourdaise de Montéran. Pendant la Révolution française, les propriétaires ont émigré. L’habitation est séquestrée et son exploitation se poursuit avec 142 'cultivateurs'.
En 1835, l’inventaire de l’habitation, qui produit alors du sucre et du rhum, fait état d’une propriété importante couvrant 120 ha. Les 147 esclaves qui y travaillent alors sont logés dans 53 cases construites en maçonnerie pour les fondations, en planches pour les murs et en paille pour la couverture
.

Au moment de l’abolition définitive de l'esclavage en 1848, 163 esclaves émancipés choisissent de rester sur l’habitation et d’y travailler sous contrat. Ils ne sont plus que 55 en 1850, lorsque l’héritière du domaine, Mme Le Pelletier de Montéran, crée une société avec les travailleurs. Ces derniers sont logés, bénéficient d’un jardin et perçoivent pour salaire 1/3 du sucre produit.

Les neveux de Mme Le Pelletier de Montéran, décédée en 1878, héritent de l’habitation qu’ils vendent quelques années plus tard. La sucrerie fonctionnera jusqu’à la fin du XIXe siècle
.



DES FOUILLES
Des fouilles archéologiques préventives, entreprises depuis en avril 2015, ont mis à jour des ruines de l'habitation Beausoleil, qui feront bientôt l'objet d'une journée portes ouvertes pour le grand public.

Des murs, des pierres de taille, des allées pavées entre 50 cm et un mètre sous terre. Au bout de cinq semaines d'intervention archéologique, les résultats sont visibles sur le site de l'habitation Beausoleil. Des vestiges révélateurs pour le service archéologique de la Direction des affaires culturelles et l'Institut national de recherche archéologique préventive (INRAP).

Les archéologues ont exploré ce terrain de 3 200 m² situé sur la route de Belfond, à l'emplacement des bâtiments résidentiels attestés au XIXe siècle. En 2012 déjà, l'Inrap avait réalisé un diagnostic archéologique qui avait révélé les vestiges d'édifices et d'aménagements datés du XVIIIe et du début du XXe siècle, en lien avec l'habitation sucrière Beausoleil, l'une des plus importantes propriétés de Saint-Claude depuis la seconde moitié du XVIIe siècle.

En 1669, on comptait déjà huit habitations sucrières sur la montagne Bellevue, huit sur la montagne Beausoleil et cinq sur la montagne l'Espérance. Parmi celles-ci, l'habitation Saint-Claude, vendue au début du XVIIIe siècle, est divisée pour constituer les habitations Ducharmoy et Le Pelletier. Cette dernière prendra le nom de Beausoleil, en référence à la localisation de la propriété.

Pour découvrir la vidéo du Conseil Général de la Guadeloupe cliquer sur le lien suivant:
L'Habitation Beausoleil - La Route de l'Esclave, Guadeloupe