Chargement...
Monument aux esclaves, Mémorial de Stone Town, Zanzibar
Monuments et lieux commémoratifs

Monument aux esclaves, Mémorial de Stone Town, Zanzibar

Adresse
Anglican Cathedral, Mchambawima, Zanzibar Zanzibar
Téléphone
+255 24 223 3485
Partager 

Monument aux esclaves

Mémorial de Stone Town, Zanzibar

Stone Town (Mji Mkongwe, en swahili - la « Vieille ville ») est le vieux quartier de Zanzibar, situé sur l'île d'Unguja, en Tanzanie. C’est l'une des villes les plus importantes de la culture swahilie. Elle a été inscrite au patrimoine mondial par l'UNESCO en 2000.
 
Un mémorial rendant hommages aux esclaves se trouve sur l’emplacement de l’ancien marché des esclaves de Stone Town. Il représente cinq statues de pierre liées entre elles par des chaînes.

 
Église anglicane, Stone Town, Zanzibar


Monument aux esclaves, Stone Town, Zanzibar


L’esclavage à Zanzibar
Le sultanat d’Oman prend possession de Zanzibar à partir de 1698. La ville vit alors de la culture de la datte, mais cette denrée nécessitant beaucoup de main-d'œuvre, les Omanais décident donc d'avoir recours à des esclaves africains, l'islam interdisant la traite de musulmans. Zanzibar atteint vite le nombre de 5 000 esclaves, la plupart employés dans les plantations mais certains devenant domestiques, concubines ou encore vendus en Inde ou en Perse.

En 1744, à la faveur d'une guerre civile, une nouvelle dynastie, les Busadi, se met en place à Oman. Le nouveau sultan nomme alors un gouverneur à Zanzibar qui jouit toutefois d'une autonomie complète sur toutes les possessions omanaises de la côte africaine. Cette liberté de pouvoir profite à la traite arabe : non seulement les Africains étaient employés dans les nombreuses plantations de canne à sucre et de clou de girofle de Zanzibar, mais 3 000 d'entre eux y transitaient par an pour être vendus au Moyen-Orient et dans les Mascareignes.
Entre 1830 et 1873, environ 700 000 esclaves furent vendus sur le marché de Zanzibar.

Monument aux esclaves, Stone Town, Zanzibar