Chargement...
Badagry, Nigeria
Sites et espaces naturels

Badagry, Nigeria

Adresse
Badagry, Badagry Badagry
Téléphone
+234 92 34 27 64
Partager 

Marché des Esclaves
Badagry, Nigeria

Badagry est une ville côtière du sud-ouest du Nigeria, qui fait partie de l'État de Lagos. Fondé à la fin du XVe siècle, c'est un port protégé devenu un point de passage pour la traite des esclaves vers l'Amérique.
 


Marché des esclaves de Badagry
Le Marché d’esclaves Vlekete se situe à Badagry, au Nigeria. Construit en 1502, il est nommé d’après la divinité Vlekete, déesse de la mer dans la mythologie du peuple de Badagry.
Pendant la traite négrière transatlantique, ce marché devient le lieu où les esclaves sont vendus aux négriers européens. C’ést alors l’un des plus grands marchés d’esclaves de la côte ouest africaine.

 
Badagry, Nigeria, 1851

L’esclavage au Nigeria
Au XVe siècle, les Portugais explorent et accostent sur les rivages du golfe du Bénin en 1472 (côtes de l'actuel Nigeria). Par la suite, les Anglais longent et explorent cette même côte à la recherche de défenses d'éléphants, de poivres et d'huiles exotiques. Rapidement, du XVIIe au XIXe siècle, c'est le trafic d'êtres humains par des marchands européens qui supplante tous les autres commerces de la côte. En 1712, les Anglais obtiennent le monopole du trafic par le traité d'Utrecht signé entre Louis XIV et les Anglais. Ceux-ci interdisent en 1807 le commerce des esclaves, mais la traite continue de manière clandestine.
 
C'est par le biais de ces activités commerciales que les Britanniques peuvent explorer l'intérieur des terres et établir des comptoirs. En 1875, le Britannique George Goldie reprend une petite maison de commerce établie sur le fleuve Niger à partir de laquelle il fonde un empire commercial baptisée United African Company en 1879. Il entreprend ensuite une guerre commerciale envers ses concurrents, qu'il élimine les uns après les autres. En novembre 1884, il est le maître du Bas-Niger.

Sir George Goldie, par Sir Hubert von Herkomer
 
Le Nigeria du Nord et celui du Sud sont unifiés dans la nouvelle colonie du Nigeria en 1914. Son premier gouverneur est alors Frederick Lugard.


En 1952, le Nigeria compte 34 millions d'habitants dont 12 000 colons anglais et 250 différentes tribus ethniques. Il est déjà, comme aujourd'hui, le pays le plus peuplé d'Afrique et avec ses 967 000 km2, la plus grande colonie anglaise.
En réponse au nationalisme montant surgi après la Seconde Guerre mondiale, les Britanniques dotent le pays d'un gouvernement représentatif en 1951, puis d'une constitution fédérale en 1954.
 
Le 1er octobre 1960, le Nigeria proclame son indépendance, et le 7 octobre 1960 le pays est admis à l'ONU.