Chargement...
MUSÉE NATIONAL D'HISTOIRE ET DE CULTURE AFRO-AMÉRICAINES DE WASHINGTON

Lieu

Mémorial National Martin Luther King Jr., Washington, USA
WASHINGTON, D.C.
Monuments et lieux commémoratifs
Événements culturels

MUSÉE NATIONAL D'HISTOIRE ET DE CULTURE AFRO-AMÉRICAINES DE WASHINGTON

Dates
24 sept. 2016 > 30 sept. 2017
Adresse
Mémorial National Martin Luther King Jr., Washington, USA - 1400 Constitution Avenue, NW - 20560 Washington, D.C.
Téléphone
1 (844)750-3012

MUSÉE NATIONAL D'HISTOIRE
& DE CULTURE AFRO-AMÉRICAINES
WASHINGTON, Etats Unis

NMAAHC

 

Le Musée national d'Histoire et de Culture afro-américaines de Washington (NMAAHC) est inauguré le 24 septembre 2016. Il met en évidence le défi d'interpréter le récit complexe de l'expérience des Noirs aux États-Unis marquée par l'histoire de l'esclavage et la construction du racisme.
"C'est l'histoire qui nous permet de comprendre comment la liberté triomphe et comment la citoyenneté se conquiert", dit Lonnie Bunch, le directeur du NMAAHC du Smithsonian.
 
"Comme le Musée de l'Air et de l'Espace nous incite à viser plus haut, comme le Musée d'Histoire naturelle nous pousse à observer de plus près ou comme le Musée de l'Holocauste nous appelle à combattre les persécutions où que ce soit, ce musée doit lui aussi nous inspirer. Il doit attester que l'essentiel dans la vie n'arrive ni vite ni facilement. Cela doit nous remémorer que s'il nous faut encore parvenir au sommet, nous ne pouvons cesser notre ascension".
Président Barack Obama, Février 2012.
 
Le Président Obama s'exprime lors de la pose de la prermière pierre du musée
DR - Le Président Obama s'exprime lors de la pose de la première pierre
du musée national le 22 février 2012, aux côtés de Michelle Obama,
Laura Bush, du maire de Washington, du député John Lewis, …
et du directeur du musée Lonnie Bunch…
 

Lonnie Bunch, directeur du musée, devant la déclaration d'indépendance des États-Unis:
"Tous les hommes sont créés égaux… doués de droits inaliénables... Si quelque forme de gouvernement attente à ces desseins, c'est le droit du peuple d'en changer ou de l'abolir…"
Déclaration d'Indépendance des Etats Unis d'Amérique (1776)
 
DR - L'histoire est souvent enjolivée...

Parmi les collections réunies et exposées par le musée, les visiteurs pourront découvrir: des objets, des lieux, des dates et des noms organisés sous les thématiques suivantes:

  • Les communautés des "libres de couleur"
    • La Liberté
    • L'Identité
    • L'Émancipation
    • La Loi
    • Le Sud Américain
             DR - Ainsi, ces huit aviateurs de Tuskegee (Alabama) en mai 1942 (en Sicile ou au Maroc).

 Ces TUSKEGEE AIRMEN étaient défenseurs aériens et bombardiers (chefs d'escadrilles, navigateurs, mécaniciens ou instructeurs…) des 332ème et 477ème escadrons qui ont combattu contre l'Allemagne aux côtés des Alliés pendant la Seconde Guerre mondiale. Les aviateurs de Tuskegee furent les premiers pilotes militaires afro-américains des Forces armées des États-Unis. Ils étaient encore assujettis aux lois Jim Crow de discrimination et l'armée était encore sous ségrégation raciale, ainsi que le gouvernement fédéral. Le groupe comptait entre autres cinq Haïtiens des Forces armées d'Haïti qui avaient volontairement rejoint le camp d'entrainement (en voyageant dans des transports réservés aux noirs) comme Alix Pasquet, Raymond Cassagnol, Nicolas Pélissier, Ludovic Audant, Éberlé Guilbaud et Eugène Théodore de Trinidad.
 

Le lieutenant Eberlé Guilbaud (1920/ 1958), des Forces armées d'Haïti, rejoignit les légendaires aviateurs de Tuskegee pour compléter son entrainement en 1943 à l'âge de 23 ans.

DR - Avion P-51C Mustang, appareil d'entrainement et d'opération des Tuskegee Airmen