Chargement...
LES ARTISTES & LA MÉMOIRE DE L'ESCLAVAGE / Séminaire International
Événements culturels

LES ARTISTES & LA MÉMOIRE DE L'ESCLAVAGE / Séminaire International

Dates
04 sept. 2015 > 01 sept. 2017
Adresse
UNESCO - 7 Place de Fontenoy - 75007 PARIS

 

LES ARTISTES ET LA MÉMOIRE DE L’ESCLAVAGE:
RÉSISTANCE, LIBERTÉ CRÉATRICE ET HÉRITAGES

Séminaire International



Vendredi 4 Septembre 2015

UNESCO 7 Place de Fontenoy - Salle IV
9h / 17h30

Séminaire International organisé par "La Route de l'Esclave" de l'Unesco
Il réunira des artistes, chercheurs, spécialistes de la culture et le grand public pour débattre des multiples influences artistiques générées par l’esclavage et des processus de création qui s’inspirent de ces héritages communs

CONCEPT

La traite négrière a bouleversé la vie de millions d’hommes et de femmes arrachés à l’Afrique pour les précipiter dans l’horreur et la souffrance de l’esclavage. Sous le joug de l’oppression la plus bestiale, ces hommes et ces femmes ont défendu leurs traditions culturelles, leurs valeurs, leurs croyances et leurs savoir-faire, qui, associés à une immense créativité et une ingéniosité indéniable, ont donné naissance dans le domaine des arts à des contributions inédites, constitutives aujourd’hui des expressions culturelles singulières caractéristiques de nombreuses sociétés contemporaines.
Cette tragédie a fortement et durablement transformé le monde moderne. Elle a, en même temps, généré des interactions culturelles profondes, riches et variées entre les peuples d’Afrique, d’Europe, des Amériques, de la Caraïbe, du Proche et du Moyen Orient, de l’Océan Indien. Par le capital accumulé durant la traite qui a contribué à l’industrialisation et à l’enrichissement de l’Europe et de l’Amérique, par les héritages communs qui sont à la source des principales créations artistiques modernes et par le combat contre l’esclavage qui a profondément influencé les mouvements des droits de l’Homme et permis de redéfinir les notions même d’humanité, de dignité et de liberté, cette histoire a participé à l’émergence de la modernité.
Les processus complexes d’interculturalité et de transculturalité nés de cette histoire ont bouleversé significativement les pratiques et les représentations culturelles et constitué de nouvelles communautés et de nouvelles identités créolisées caractéristiques du monde contemporain. Ces héritages sont devenus aujourd’hui des patrimoines communs, emblématiques de l’identité de certaines nations et une source féconde de la diversité et de la richesse culturelle du monde. Ils continuent, aujourd’hui encore, d’influencer très largement la création artistique qui se passionne pour les hybridations, les échanges, les contrastes et les fusions résultant de ce qui aujourd’hui se définit comme mondialisation.
Martin Luther King, dans un discours adressé en 1964 au Festival de Jazz de Berlin, soulignait que «Quand la vie elle-même n’offre ni ordre, ni sens, le musicien de jazz crée un ordre et un sens à partir des sons de la terre qui passent par l’instrument et la voix». Et le combattant des droits civiques reconnaissait que «tout le pouvoir de notre mouvement pour la liberté aux Etats-Unis venait de la musique de Jazz. Elle nous renforçait avec ses rythmes puissants quand le courage commençait à nous manquer. Elle nous calmait avec ses riches harmonies lorsque notre esprit déclinait».
L’action créative a une vertu libératrice : Elle permet de se déconnecter de l’engrenage infernal de l’exploitation et offre des espaces de respiration, de recréation et de ré-humanisation par le langage, les performances du corps, les chants et les rythmes, les spiritualités etc. La démarche de création artistique permet encore le dépassement de la condition même de victime, pour "ne plus être esclave de l’esclavage" comme le disait Frantz Fanon.
Des générations d’artistes ont, depuis les abolitions de l’esclavage, repris, revisité, revalorisé et transmis à leur tour ces héritages esthétiques à travers divers domaines de la création. Ils ont également saisi les problématiques tant historiques que politiques, sociales et identitaires héritées de l’histoire coloniale pour dessiner de nouveaux horizons aux relations individuelles et interculturelles. Aujourd’hui, plus encore,  ces héritages qui parlent à notre présent, continuent d’inspirer des artistes de toutes les origines...

PROGRAMME
I. LE SÉMINAIRE

9h Accueil des Participants

9h30 / 9h40 Ouverture
• M. Alfredo PÉREZ de ARMIÑÁN
, Sous-directeur général pour la Culture, UNESCO
Mme Myriam COTTIAS, Directrice de recherches au CNRS et Présidente du Comité National pour la Mémoire & l'Histoire de l'Esclavage - CNMHE

9h40 / 10h Discours introductif
M. Alain FOIX:
Danser l'inommable -ou- la question de l'influence de la mémoire de l'esclavage sur la créativité contemporaine

10h/ 10h20 Session 1 - Littérature
Mme Marième M. NDIAYE
: La mémoire de l'esclavage et le processus d'écriture
 M. Jacques MARTIAL: extraits du "Cahier d'un retour au Pays natal" d'Aimé Césaire
Modérateur: M. Dieudonné GNAMMANKOU
10h20/ 11h Discussion

11h15/ 11h45 Session 2 - Arts visuels & Cinéma
Mme Elvan ZABUNYAN:
L'esclavage dans les arts visuels: explorations, impact et libération par l'image
M. Shuck ONE: Visualiser la mémoire
M. Dom PEDRO: Cinéma & Esclavage
Modérateur: Florence ALEXIS
11h45/ 12h30 Discussion


12h30/ 14h30 DÉJEUNER

14h30/ 15h Session 3 - Musique
M. Ray LEMA: L'Esclavage & la musique: héritages partagés, transcriptions, transgressions
M. Archie SHEPP: La musique à l'écoute de la Mémoire
Questions: M. Joe FARMER
15h/ 15h45: Discussion

16h00/ 16h20 - Sessions 4 - Danses
Mme Kali ARGYRIADIS: Danse contemporaine et influence de l'esclavage, à partir de l'expérience cubaine
Mme Rhodnie DÉSIR: Danse, une action contemporaine de dialogue dans un contexte de mémorial
Modérateur: Mme Nelly SCHMIDT
16h20/ 16h45: Discussion

16h50/ 17h CONCLUSION


II. L’expositionTemps Modernes” du 4 au 11 septembre 2015

Quinze artistes contemporains, originaires d’Afrique et des Caraïbes, ouvrent un espace de dialogue in situ inédit à travers leurs installations de grand format dans le hall Ségur du siège de l’Unesco, dans le cadre du projet La Route de l’Esclave et de la Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine.

Les artistes de l’exposition proposent des œuvres exclusives, crées dans le cadre de cet événement, exposées pour la première fois à la vue du public. Ils explorent les liens formels, thématiques, psychiques et sociaux qui lient leur création à la mémoire de l’esclavage et de la traite mais ils conceptualisent également de nouvelles aliénations et problématiques contemporaines dans des œuvres polysémiques.

Les artistes:
Edwige APLOGAN, Miguelina Rivera GRULLON, Afanou Richard KORBLAH (RAK), Alejandro REYES (CHICHI), Alexis Leiva MACHADO (KCHO), Benjamin DÉGUÉNON, Domonique ZINKPÈ, Euloge Sénoumatin AHANHANZO (Glélé), Gérard QUÉNUM, Niko DALLONGEVILLE (NIKO), Juan Roberto Diago DURRUTHY (DIAGO), Marius DANSOU, Rémy SOSSUVI, Romualdo Mevo GUEZO, Serge MIKPON (ASTON).

PERFORMANCE OGGUN TODAY
L’inauguration de l’exposition Temps Modernes dans le Hall Ségur le 4 septembre à 18h sera accompagnée d’une performance artistique originale “Oggun Today”, également inédite, proposant une réflexion sur la tradition et la modernité à travers la danse et la musique.

La performance “Oggun Today” est née de la collaboration entre le bassiste David Jacob, le DJ Erik el Chamaco et le danseur Santiago Herrera. Dans cette création, ils exploreront les nouvelles manifestations d’un syncrétisme contemporain, accompagnés de la chanteuse Anaïs Vathelet et du percussionniste Coki Sarria.

Un partenariat de L'UNESCO avec le CNMHE, l’association Fait à Cuba et la Galerie Vallois à Paris.
POUR VOUS INSCRIRE EN LIGNE ET CONFIRMER VOTRE PRÉSENCE,
MERCI DE CLIQUER SUR:

JE M'INCRIS !

POUR CONSULTER LA PAGE UNESCO & LE PROGRAMME, CLIQUER SUR:
Séminaire UNESCO 'Artistes & Mémoire de l'Esclavage'

Ce programme se prolonge du 8 septembre au 3 octobre 2015 à travers une exposition à la Galerie Vallois. Les œuvres exposées à la galerie apparaitront comme une continuation de la réflexion des mêmes artistes sur le thème de l’exposition à l’UNESCO.

GALERIE VALLOIS
35 et 41 RUE DE SEINE • 75006 PARIS • TEL 01 43 29 50 84 • FAX 01 43 29 90 73
En cliquant sur le lien suivant:

Visiter la Galerie Vallois

Pour plus d’informations, notamment sur la performance : www.faitacuba.com

                                                                                                                                                                                                                                                                                                 
     




Visionner la Vidéo de Marcus Miller réalisée à l'occasion

du 20ème Anniversaire de la Route de l'Esclave


Cliquer sur le lien


The Story of Slavery par Marcus Miller


Les artistes & la mémoire de l'esclavage:
Cliquer sur le lien

Artistes & esclavage, par Myriam Cottias, Présidente du CNMHE

Artistes & Esclavage, Jacques Martial, comédien et président du Mémorial ACTe



Artistes et Esclavage, Rhodnie Désir, danseuse, chorégraphe, directrice et fondatrice de Dêzam



Artistes & Esclavage, Alain Foix, écrivain, philosophe, dramaturge, metteur en scène et scénariste