Chargement...
Événements culturels

Journée internationale pour l'abolition de l'esclavage

Dates
02 déc. 2016 > 02 déc. 2026
Adresse
Organisation des Nations Unies - MÉMORIAL PERMANENT DES NATIONS UNIES AUX VICTIMES DE L'ESCLAVAGE & DE LA TRAITE TRANSATLANTIQUE, Siège des Nations Unies, New York (États-Unis) - 46th street & 1st Avenue - 10017 New York
Téléphone
+1-212-963-4475

JOURNÉE INTERNATIONALE POUR
L'ABOLITION DE L'ESCLAVAGE

2 décembre

L'article 4 de la Déclaration universelle des droits de l'homme dispose que « nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude; l'esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes ».
Pourtant, l'esclavage reste aujourd'hui un problème grave qui se manifeste sous diverses formes : servitude pour dettes, servage, travail forcé, travail et servitude des enfants, trafic de personnes et d'organes humains, esclavage sexuel, utilisation d'enfants soldats, vente d'enfants, mariage forcé et vente de femmes et exploitation de la prostitution. Les formes contemporaines d'esclavage prolifèrent aujourd'hui encore, en particulier à cause de la vulnérabilité exacerbée par la pauvreté, la discrimination et l'exclusion sociale.
On estime à plus de 250 000 le nombre d'enfants exploités aujourd'hui comme enfants soldats dans une trentaine de zones de conflit dans le monde. Un grand nombre des filles enlevées et transformées en enfants soldats deviennent également des esclaves sexuelles. L'Organisation internationale pour les migrations estime que chaque année, 700 000 femmes, filles, hommes et garçons font l'objet d'une traite transfrontalière et réduits en esclavage. On estime à 5,7 millions le nombre d'enfants soumis à un travail forcé et asservi, ce qu'on appelle aussi servitude pour dettes, et à 1,2 million le nombre d'enfants victimes de la traite. La traite s'accompagne de l'exploitation commerciale sexuelle d'enfants dont 1 million, essentiellement des filles, sont chaque année forcés de se prostituer. Ces filles sont vendues comme prostituées ou à des fins de pornographie infantile tant dans les pays développés que dans les pays en développement.

La Journée internationale pour l'abolition de l'esclavage commémore l'adoption par l'Assemblée générale de la Convention pour la répression et l'abolition de la traite des êtres humains et de l'exploitation de la prostitution d'autrui [A/RES/317(IV)] du 2 décembre 1949.
Pour plus d'information :