Chargement...
JOSÉPHINE & L'ESCLAVAGE, Domaine de La Pagerie, les Trois-Îlets (Martinique)

Lieu

DOMAINE DE LA PAGERIE  Musée de la Pagerie, Les Trois Îlets, Martinique
LES TROIS-ILETS
Musées, institutions culturelles
Événements culturels

JOSÉPHINE & L'ESCLAVAGE, Domaine de La Pagerie, les Trois-Îlets (Martinique)

Dates
22 mai 2016 > 31 mai 2017
Adresse
Domaine- Musée de La Pagerie - DOMAINE DE LA PAGERIE Musée de la Pagerie, Les Trois Îlets, Martinique - Quartier Pagerie - 97229 Les Trois-Îlets
Téléphone
05.96.68.38.34

JOSÉPHINE & L'ESCLAVAGE

Domaine de La Pagerie

Aux Trois-Îlets (Martinique)

 

A la Martinique, le souvenir de Joséphine est paradoxal: entre fierté d'avoir donné à la France une figure féminine et l'influence 'esclavagiste' supposée qu'elle aurait eut sur Napoléon au moment de rétablir l'esclavage. Car, en 1802 Bonaparte abroge l’abolition de 1794 aux Antilles françaises et de sanglantes répressions s’ensuivent à Saint-Domingue et à la Guadeloupe.

Et les Martiniquais n’oublient pas : la statue en marbre de Joséphine sur la Place de la Savane à Fort-de-France a été de nombreuses fois décapitée et maculée. Souvent restaurée, la mairie a depuis longtemps capitulé devant les multiples récidives et laissé en l'état la sculpture. On pense à la déplacer vers le domaine de La Pagerie.

Le sujet, amer, soulève encore de nombreuses réactions. Car ce rétablissement de l'esclavage obéit d'abord au pragmatisme et au souci de stabiliser les colonies françaises, qui poussent le Premier Consul à rétablir l'esclavage...

L'esclavage, a été aboli huit ans plus tôt par la Convention le 4 février 1794. Or, dans les faits, pour Napoléon, les femmes n'ont guère voix au chapitre et "n'ont pas à se mêler de politique" dit-il. Ce sont donc des intérêts strictement économiques et les lobbies planteurs qui dictent ce rétablissement de l'esclavage à leur profit. L'abolition définitive de l'esclavage dans les colonies françaises sera votée en 1848, année où Louisy Mathieu, ancien esclave, devient député de la Guadeloupe au siège de Victor Schœlcher qui représentera la Martinique.

Le domaine de la Pagerie voit naître en 1763 une petite fille promise à un destin hors du commun: Marie-Joseph-Rose Tascher de la Pagerie, future Joséphine, impératrice des Français (1763-1814). Joséphine passera ses seize premières années au domaine de La Pagerie, deviendra la première épouse de Napoléon Bonaparte de 1796 à 1809 et reine d’Italie de 1804 à 1809. Cette sucrerie du 18ème siècle, entièrement restaurée, abritait une vaste habitation de plus de 500 hectares, anciennement connue sous le nom de «Petite Guinée», on y exploitait jusqu’à trois cents esclaves pour la production de cacao, de coton, café, indigo et de canne à sucre. Le musée a été créé en 1929 par Gabriel Hayot, maire des Trois-Îlets qui devient musée départemental en 1984. Au milieu d’un grand parc se trouvent les ruines des bâtiments fonctionnels de l’habitation, ainsi que le musée, installé dans les anciennes cuisines.

 

9h : ouverture
9h30–10h30 : visites guidées
10h30–12h : conférence-débat: "Joséphine et l’Esclavage"
par Erick Noël, professeur des Universités (Salle du Moulin).

12h–14h : restauration (Jardin du Domaine).

13h30–15h30: film "Twelve Years a Slave" de Steve MacQueen (Salle du Moulin).

16h–18h : “Hommage à la Mémoire de nos Ancêtres", avec Lawonn Bèlè
, Konn lanbi, Danmyé, Bèlè Kalennda, Bèlè li sid, Lalinn Klè, Bèlè (Salle du Moulin).

DOMAINE DE LA PAGERIE
Musée de la Pagerie
Route départementale 38
Domaine de la Pagerie
97229 Les Trois-Ilets
Contact : 05 96 68 38 34
marlau@domchaga.com