Chargement...
ESCLAVAGE : CRIME DE LÈSE-HUMANITÉ Abolitions, Citoyennetés, Table ronde du CNMHE

Lieu

Félix ÉBOUÉ au Panthéon national, Paris
PARIS
Monuments et lieux commémoratifs
Événements scientifiques

ESCLAVAGE : CRIME DE LÈSE-HUMANITÉ Abolitions, Citoyennetés, Table ronde du CNMHE

Dates
27 avril 2017 > 27 avril 2018
Adresse
Panthéon - Centre des Monuments nationaux - Félix ÉBOUÉ au Panthéon national, Paris - Place du Panthéon - 75005 Paris
Téléphone
01 44 32 18 00

 Table ronde

ESCLAVAGE : CRIME DE LÈSE-HUMANITÉ
Abolitions, Citoyennetés

Dans le cadre du 169ème anniversaire de l’adoption du
Décret d’Abolition de l’Esclavage du 27 avril 1848


Le Jeudi 27 avril 2017
De 18h à 20h dans la nef du Panthéon, Paris 5e




Vous êtes conviés par
AUDREY AZOULAY
Ministre de la Culture et de la Communication
PHILIPPE BÉLAVAL
Président du Centre des monuments nationaux
GAËTAN BRUEL
Administrateur du Panthéon
FRÉDÉRIC RÉGENT
Président du Comité National pour la Mémoire et l’Histoire de l’Esclavage
Et les membres du CNMHE

Anne ANGLES, Bruno MAILLARD, Marie-France ASTÉGIANI, Johann MICHEL,
Patricia BEAUCHAMP-AFADÉ, Annick NOTTER, Sonia CHANE-KUNE, Yoan PHILLIPS,
Bernard GAINOT, Philippe PICHOT, Emmanuel GORDIEN, Bernadette ROSSIGNOL,
Anne LAFONT, Éric SAUNIER et Raoul LUCAS.

Table-ronde:

Avec la participation de Bernard Gainot (maître de conférences honoraire en histoire, habilitée à diriger des recherches, Université de Paris 1-Panthéon Sorbonne, Frédéric Régent (maître de conférences en histoire, Université de Paris 1-Panthéon Sorbonne, président du CNMHE), de Pierre Serna (Professeur en histoire, Université de Paris 1-Panthéon Sorbonne), d’Anne Ulrich-Girollet (maître de conférences d’histoire du droit, habilitée à diriger des recherches, université de Bourgogne) et de Patrick Weil (Directeur de Recherche au CNRS, professeur invité à l’Université de Yale).

Moi, libre aussi, 1794, dessin de Claude-Louis Desrais, gravure de la citoyenne Montalant © BNF

La France abolit deux fois l’esclavage, d'abord sous la Ière République, le 4 février 1794, puis sous la IIde République le 27 avril 1848. Lors de ces deux abolitions, la citoyenneté est immédiatement octroyée aux anciens esclaves à l'exception des territoires d'Algérie et de Mayotte en 1848 ; ceux qui continuent de posséder des esclaves sont alors accusés d'un crime tel qu'ils devaient être déchus de leur citoyenneté française. La table-ronde s’intéressera à la fois, aux raisons qui poussent les abolitionnistes à consentir aussitôt la citoyenneté aux anciens esclaves et à la genèse du concept de crime contre l’humanité.

 

La table ronde est ouverte au public, sous réservation, dans la limite des places disponibles

 

Déclamations de textes par la comédienne Souria Adèle
Pour assister gratuitement à la conférence,
veuillez envoyer un mail de réservation à
sec-cnmhe@outre-mer.gouv.fr, le 26 avril au plus tard.

 

Cette soirée est organisée avec le soutien du Fonds de dotation Henri Grégoire – Germain Porte

 

COMITÉ NATIONAL POUR LA MÉMOIRE ET L’HISTOIRE DE L’ESCLAVAGE
Ministère des Outre-Mer 27 rue Oudinot
75007 Paris - 01.53.69.23.79

 

PANTHÉON
Centre des Monuments nationaux
Place du Panthéon
75005 Paris - 01.44.32.18.00

WWW.PARIS-PANTHEON.FR